" Rencontrer un animal sauvage, c'est toujours inattendu.
C'est un instant fugace que l'on rêve de prolonger

en souhaitant devenir invisible..."

Faune

Rencontres sauvages

Un jour, aux portes du Morvan j"ai eu la chance de croiser une jeune martre dans un sous-bois. Je l'ai surprise accrochée au tronc d'un arbre, en pleine ascension. Aussitôt repérée, elle sauta au sol et se faufila dans les grandes herbes. J'ai eu la bonne idée de m'asseoir immédiatement en me préparant éventuellement à un miracle, appareil photo à la main. Comme par magie, la curiosité du jeune animal l'a poussé à rebrousser chemin et à observer à distance cet humain qu'elle devait rencontrer pour la première fois... Ces précieuses minutes à pouvoir observer à quelques mètres une martre restent, pour l'instant, mon meilleur souvenir de rencontre sauvage.

Insectes, oiseaux, amphibiens, reptiles, mollusques...Il y a de quoi s'émerveiller dans le Morvan dès que l'on s'accorde un temps d'écoute et d'observation après avoir franchi le pas de la porte de sa maison. 

Je m’intéresse à de nombreuses "fées" comme les libellules et les papillons. Les "petits dragons" comme les tritons et les salamandres font partie des amphibiens que j'adore croiser. Certains oiseaux atypiques experts en camouflage me fascinent  comme les Engoulevents, les Torcols, les Bécasses et les rapaces nocturnes. Et bien sûr les mammifères, croisés pour la plus part par hasard, et que j'espère mieux observer quand je prendrai le temps de "provoquer la chance..." avec toute modestie et sans les déranger.

 

“Il faut être patient jusqu'à fatiguer la chance  .”

Robert Hainard, naturaliste, artiste et auteur suisse